MASTER Sciences de la Terre et des planètes, environnement
Parcours : Ingénierie et géosciences pour l'environnement

Contact

Responsable de la mention : Damien Lemarchand

École et observatoire des sciences de la Terre (EOST)

5, rue René Descartes
67084 STRASBOURG CEDEX
0368850353

Formulaire de contact

Contenus et types d'enseignement

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

L’objectif du parcours Ingénierie et géosciences pour l'environnement du master "Sciences de la terre et des planètes, environnement", co-habilité avec l’ENGEES (Ecole nationale du génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg) est de former des professionnels de niveau ingénieur (bac +5) capables de caractériser et de gérer durablement les ressources environnementales (eaux, sols) de demain.
Ceci passe par une maîtrise du fonctionnement naturel des écosystèmes terrestres (géosphère, biosphère, hydrosphère) à l’aide d’une approche pluridisciplinaire centrée sur les géosciences (incluant la géologie, la pédologie, l’hydrologie, la géochimie, la microbiologie, l’écologie, la géophysique, le droit, l’économie…), préalable nécessaire à la caractérisation et l’interprétation de perturbations anthropiques et à la mise en œuvre de solutions pérennes.
En 1re année
La première année du parcours ISIE est dédiée à l’acquisition des bases scientifiques et techniques relatives à l’environnement et comporte deux stages :
  • Un stage d’initiation à la recherche en laboratoire (3 semaines)
  • Un stage en entreprise (1 à 3 mois)
En 2e année
OUVERTURE du M2 à l'ALTERNANCE en SEPTEMBRE 2022
La seconde année aborde les thématiques de gestion environnementale du milieu naturel et comporte
  • pour les non-alternants 8 semaines de stage en laboratoire ou une expérience d'entrepreneuriat au 1er semestre et un stage en milieu professionnel au 2ème (entreprise ou laboratoire de recherche, 4 à 6 mois),
    • pour les alternants une immersion dans l'e ntreprise (8 semaines au cours du 1er semestre et 6 mois au 2ème)
  • La professionalisation est au coeur des attentions de l'équipe pédagogique
    • Préparation au projet professionnel (rédaction de CV, lettre de motivation, recherche de stage, rédaction d’un rapport écrit, d’une présentation orale)
    • Simulation d’entretiens d’embauche
    • Conduite de projets environnementaux
    • Rencontre métiers avec des professionnels
    • Stages en milieu professionnel :
      • Stage en M1 (2-3 mois)
      • Stage en M2 (2 mois répartis au long du 1er semestre puis 4-6 mois au 2ème semestre)
      • Salons (Forum Alsace Tech, Geologia)
  • ​​Statistiques
Depuis 2017/18, à l'issue des soutenances de stage de M2, en moyenne 80% des étudiants ont un contrat
Sur le long terme (30 mois), le taux d'insertion professionnelle est de 88% en moyenne (pour 2015 à 2018) avec une excellente adéquation niveau de qualification/emploi occupé (source ORESIPE)

Compétences à acquérir

  • Maîtriser les techniques d’échantillonnage d’eaux et de sols, d’analyses chimiques, physiques, hydrologiques et biologiques de ces réservoirs pour les caractériser, fournir des diagnostics de pollution des sols et des eaux, quantifier et modéliser les écoulements hydriques et les transferts de polluants dans les nappes
  • Intégrer les dimensions spatiales et temporelles des systèmes environnementaux grâce à des techniques d’analyses de données et de spatialisation de l’information (systèmes d’information géographique, gestion et traitement de bases de données)
  • Savoir mener une analyse environnementale (normes ISO, analyse du cycle de vie, dossiers réglementaires) tout en s’appuyant sur le cadre législatif en vigueur et proposer des solutions techniques dans un contexte de gestion durable des écosystèmes naturels
  • Formuler une problématique, mettre en œuvre une stratégie d’échantillonnage adaptée, choisir les outils de mesure, procéder à une analyse critique des données afin d’appréhender des points scientifiques et techniques complexes
  • Capacité de travailler de façon autonome et en équipe et à conduire un projet (évaluer les contraintes d’une commande, fédérer, repérer et mobiliser les compétences des membres de l’équipe, travailler sous contrainte de temps et de moyens)
  • Savoir communiquer des résultats ou des connaissances scientifiques, techniques ou réglementaires à l’écrit, et à l’oral à différents publics (spécialisés ou non)
 
  • On parle du master...
2021
​Témoignage d'un étudiant p6-7 du livret "Sciences, Technologie, Santé" de l'Université de Strasbourg
http://applications.unistra.fr/unistra/visionneuse/offre_de_formation/sciences-technologies-sante/files/assets/basic-html/page-6-7.html

Juin 2020
Jessica Laible, diplômée du parcours Ingénierie et géosciences pour l'environnement en 2019, major de promotion du M2, est l'une des lauréates du prix de master de la Société des Amis des Universités de l'Académie de Strasbourg.

Mai 2020
« Il faut que les industriels comprennent l’intérêt de préserver l’environnement », déclare K.P.X.A., étudiant en master 2 ISIE
https://lactu.unistra.fr/index.php?id=31893&utm_source=lactu_190&utm_medium=focus

Juin 2018
Claire Wourms, ingénieure de l'ENGEES, diplômée du parcours Ingénierie et géosciences pour l'environnement en 2017, major de promotion du M2, est l'une des cinq lauréates du prix de master de la Société des Amis des Universités de l'Académie de Strasbourg.

Juin 2016
Titouan Grohens, étudiant en M2, a été l’un des 5 lauréats 2016 du prix SEVE (Solution d’Economie Verte en Entreprise) (prix Eurométropole-Unistra). Il a effectué son stage chez Aquatiris et a travaillé sur le sujet suivant : "Traitement des effluents agricoles par filtres de roseaux plantés : à la découverte de nouveaux matériaux filtrants".

Février 2013
Le Nouvel Observateur du 31 janvier 2013 (n° 2517) publie un dossier sur les "diplômes qui donnent du travail", dont un article consacré aux métiers de l'environnement intitulé "Coup de froid sur le green business". Le journal classe le Master Ingénierie et géosciences pour l'Environnement de l'EOST parmi les meilleures formations à Bac+5 et Bac+6 et parmi les cinq meilleurs masters français dans le domaine.

Informations diverses

Témoignages d'anciens étudiants :
 

Contact(s)

Anne-Desirée Schmitt

Modalités d'inscription

NOUVEAUTÉ : ouverture du M2 à l'alternance à partir de septembre 2022
Ouverture des candidatures: 16/03/2022
Date limite de candidature : 16/05/2022
Date de réponse de la commission pédagogique: 06/06/2022
  • Pour les candidats non ressortissants de l’Union Européenne, résidant dans l’un des pays listés ci-après :
    Algérie, Argentine, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Chili, Chine, Colombie, Comores, Congo, Corée du Sud, Côte d'Ivoire, Djibouti, Egypte, Etats-Unis, Gabon, Guinée, Inde, Indonésie, Iran, Japon, Koweit, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Mexique, Pérou, République démocratique du Congo, Russie, Sénégal, Singapour, Taïwan, Togo, Tunisie, Turquie, Vietnam :
    Inscription sur le portail Études en France

Pré-requis obligatoires

  • En 1ère année : sur dossier pour les titulaires d’une licence en sciences (sciences de la Terre, sciences de la vie et de la Terre, sciences de la vie, pluri-sciences, mathématiques, physique, chimie) ou d’un diplôme équivalent (180 crédits européens)
  • En 2ème année : titulaires d’un master ou d’une première année de master de sciences (sciences de la Terre, sciences de la vie et de la Terre, sciences de la vie, mathématiques, physique, chimie) ou d’un diplôme d’ingénieur

Débouchés

Insertion professionnelle : voir la fiche ORESIPE :
MASTER - Sciences de la Terre et des planètes, environnement

Poursuite d'étude

Exemples de métiers exercés par nos anciens étudiants :
  • Analyse environnementale (normes ISO, Analyse du cycle de vie, dossiers réglementaires...)
  • Etude/conseil/conduite de projets en sites et sols pollués
  • Chargé de mission/conseiller/ingénieur en environnement (sensibiliser aux enjeux écologiques, diminuer/estimer l’impact environnemental des activités, développement durable…)
  • Assainissement
  • Hydrologue/Hydrogéologue
  • Métiers de la recherche dans le domaine des géosciences de la surface
Exemples d'emplois occupés par des anciens étudiants du parcours Ingénierie et géosciences pour l'environnement : Melissa R. (2021) IDDEA-GENGIS, ingénieure d’études sites et sols pollués
Nicolas N. (2020) ITES, Strasbourg, thèse de doctorat en biogéochimie
Kablan A. (2020) EDF, Graveline, Ingénieur environnemental en centrale nucléaire
Sahar G. (2019) SOCOTEC, Strasbourg, Ingénieure chargée d’affaires sites et sols pollués
Emilie M. (2018) O’Tempora, Bordeaux, Chargée de projet junior communication-environnement
Mariia S. (2018) Chambre d’agriculture d’Alsace, Altkirch, Conseillère spécialisée en «Bassin versant et érosion »
Olivia R. (2017) SERPOL, Strasbourg, chef de chantier en sites et sols pollués
Loïc L. (2017) HYDROGEOTECHNIQUE, Strasbourg, ingénieur en géotechniques
Quentin G. (2016) BRGM, Nancy, chargé de la modélisation hydrogéologique de la Lorraine    

Codes Rome

  • A1303 - Ingénierie en agriculture et environnement naturel
  • F1105 - Études géologiques
  • K2306 - Supervision d'exploitation éco-industrielle
  • K2402 - Recherche en sciences de l'univers, de la matière et du vivant

Programme des enseignements

Ingénierie et géosciences pour l'environnement