Orage géomagnétique et aurores boréales du 10 au 12 Mai 2024

À la une

soir du 10 et 11 Mai: Aurores boréales en vue en France! Un orage géomagnétique intense est en cours depuis le 10 Mai, avec de nombreuses aurores boréales visibles sous la latitude de la France métropolitaine, et au-delà. Les aurores du 10 Mai au soir étaient visible de toutes l'Alsace, les Vosges, et jusque dans l'Eurométropole de Strasbourg. Légèrement, le 11 Mai.

 

Si vous habitez à Strasbourg et environs - ou ailleurs partout en Europe, Asie, Amérique à ces moyennes latitudes - levez le nez vers le Nord après 23h samedi 11 mai ou dimanche 12 mai: des nuits d’Aurore boréale sont bien possibles, voire probables, de nouveau.

(message du 11 Mai): Un orage géomagnétique intense est en cours depuis le 10 Mai, avec de nombreuses aurores boréales visibles sous la latitude de la France métropolitaine, et au-delà. Les aurores du 10 Mai au soir étaient visible de toutes l'Alsace, les Vosges, et jusque dans l'Eurométropole de Strasbourg.

Si vous habitez à Strasbourg et environs - ou ailleurs partout en Europe, Asie, Amérique à ces moyennes latitudes - levez le nez vers le Nord après 23h dimanche 12 mai: une nuit d’Aurore boréale est possible de nouveau.

 

12 Mai au soir:
Les photos ci-dessous ont été prises dans l'Aube, depuis le village d’Aix-en-Othe vendredi 10 Mai. L’orage géomagnétique d’intensité exceptionnelle est toujours en cours, suite à une grande éruption solaire jeudi 9 Mai. Une grande tache solaire est liée à une intense activité d’éruption solaire, et les aurores de ces jours ci sont visibles bien plus au sud que d’habitude - sur toute la France, l’Europe, l’Amérique du Nord, jusque sous les tropiques, avec l’équivalent en latitudes dans l’hémisphère sud. Voir les prévisions localisées ici (site du service dédié de la NOAA) https://www.swpc.noaa.gov/products/aurora-30-minute-forecast ou sur https://www.spaceweatherlive.com/.  L'activité mondiale heure par heure sur l’observatoire mondial des indices d’activité magnétique, avec site du Service International des Indices Géomagnétiques (SIIG / ISGI), opéré à l’EOST à Strasbourg par l'Observatoire de Magnétisme Terrestre, avec le Service National d'Observation ISGI : https://isgi.unistra.fr/.


Le soir du 11 Mai, l'activité aurorale s'était beaucoup calmée au sud de la latitude du Danemark, durant l'après midi. Une tempête géomagnétique intense était malgré tout toujours en cours. Des aurores, plus discrètes que le soir du 10 Mai, ont été visibles en différents endroits en France. Les photos ci dessous montrent: Une aurore photographiee à  Schalkendorf, 40km au Nord Ouest de Strasbourg, par Jérôme Van der Woerd, et une autre photographiée au Champ du Feu, dans les Vosges, par François Lehmann. Un timelapse (vidéo accélérée) d'une durée totale réelle de 15-20 minutes à partir de photos longues pause prises au-dessus de Schirmeck a été réalisé par Flavien Mattern: https://www.youtube.com/watch?v=QGLobrWAOuQ

De très subtiles (faibles) aurores dans  le ciel de Strasbourg étaient "visibles en longue pause" de minuit à 3h du matin environ - à peine à l'oeil nu. Elles ont été photographiées par Natacha et Yann Toussaint ci-dessous.

 

De nouvelles aurores ont eu lieu à différents endroits en France, plus discrètes que la nuit précédente. Cette situation était plus ressemblante à ce qu’il y a d’habitude quand elles apparaissent jusqu’en France…

 

Michel Cara envoie ci dessous une capture de la webcam grand public du Pic du Midi, dans les Alpes, le matin du 11 Mai. On peut retrouver l'enregistrement Time-Lapse de la webcam de l'aiguille du midi, sur la semaine 19 entière, du 6 au 12 Mai:  https://www.skaping.com/chamonix/aiguille-du-midi?timelapse=MTI-MTcxNDk0NjQwMA&zoom=MA-LTAuODI2OTc-MQ-MS44MjY5Nw

 

Pour comparaison avec des aurores boréales typiques à Tromsø, nord de la Norvège, une nuit assez ordinaire d'orage géomagnétique léger, où on a la chance de voir entre les nuages: ici des liens ers des timelapse faits en Février 2015 avec un appareil numérique, ouverture grand angle, longue pause, une image toutes les 15s:

https://www.youtube.com/watch?v=Bt5a4qgY2u4 

https://www.youtube.com/watch?v=a-7EcZ5l9tI

https://www.youtube.com/watch?v=NptAhptlPR8&t=3s

 

Le soir du 12 Mai, la météo va compliquer. C’était calme du point de vue activité auroral dans la journée, mais une nouvelle masse coronale éjectée était en approche en début de soirée, avec remontée de l'activité. Il difficile de prévoir ce qui va se passer, ça reste de nouveau possible - si vous arrivez à trouver des trous dans les nuages.

 

Pour observer des aurores boréales s'il y en a avec lde la chance le 12 Mai, levez le nez vers la grande et la petite ourse. Si vous êtes dans une agglomération, l’extinction ou la diminution des éclairages publics à une certaine heure vous aidera. Un téléphone est plus sensible que votre œil (photos ici faites en pause 3s au téléphone), mais entre minuit et deux heures du 10 au 11 MAi, c’était assez visible pour se voir à l’œil nu.

Pour comprendre les couleurs: elles sont dues aux atomes de l’atmosphère qui sont excités par les particules chargées (essentiellement des protons, des électrons et des particules alpha) issues de l’éruption solaire quelques dizaines d’heures avant les aurores rouges sont les plus rares. Elles sont émises par l’oxygène, moins dense au dessus de 240 km d’altitude. Le vert, plus courant, est aussi émis par l’oxygène dans des couches atmosphériques plus dense, plus bas, 120 km à 180 km d’altitude. On en voyait le 10,Mai, plus bas sur l’horizon. Les émissions de l’azote sont souvent rouge  sombre , violettes ou blanches. Les aurores, communes en Scandinavie, y sont souvent vertes et roses. Celles (très rares) sous nos latitudes sont plus couramment rouges.

Alors ouvrez l’œil, levez le nez, et de belles nuits de chasse aux aurores à vous!

 

message du 11 Mai au soir (historique):

Si vous habitez à Strasbourg et environs - ou ailleurs partout en Europe, Asie, Amérique à ces moyennes latitudes - levez le nez vers le Nord après 23h samedi 11 mai ou dimanche 12 mai: des nuits d’Aurore boréale sont bien possibles, voire probables, de nouveau.
Les photos ci-dessous ont été prises dans l'Aube, depuis le village d’Aix-en-Othe vendredi 10 Mai. L’orage géomagnétique d’intensité exceptionnelle est toujours en cours, suite à une grande éruption solaire jeudi 9 Mai. Une grande tache solaire est liée à une intense activité d’éruption solaire, et les aurores de ces jours ci sont visibles bien plus au sud que d’habitude - sur toute la France, l’Europe, l’Amérique du Nord, jusque sous les tropiques, avec l’équivalent en latitudes dans l’hémisphère sud. Voir les prévisions localisées ici (site du service dédié de la Noaa) https://www.swpc.noaa.gov/products/aurora-30-minute-forecast

ou sur www.spaceweatherlive.com . L'activité mondiale heure par heure peut être suivie sur l’observatoire mondial des indices d’activité magnétique, avec site du Service International des Indices Géomagnétiques (SIIG / ISGI), opéré à l’EOST à Strasbourg par l'Observatoire de Magnétisme Terrestre, avec le Service National d'Observation ISGI : isgi.unistra.fr.

Pour observer des aurores boréales les jours prochains, 11 ou 12 Mai, levez le nez vers la grande et la petite ourse. Si vous êtes dans une agglomération, l’extinction ou la diminution des éclairages publics à une certaine heure vous aidera. Un téléphone est plus sensible que votre œil (photos ici faites en pause 3s au téléphone), mais entre minuit et deux heures hier soir 10 MAi, c’était assez visible pour se voir à l’œil nu.

Pour comprendre les couleurs: elles sont dues aux atomes de l’atmosphère qui sont excités par les particules chargées (essentiellement des protons, des électrons et des particules alpha) issues de l’éruption solaire quelques dizaines d’heures avant les aurores rouges sont les plus rares. Elles sont émises par l’oxygène, moins dense au dessus de 240 km d’altitude. Le vert, plus courant, est aussi émis par l’oxygène dans des couches atmosphériques plus dense, plus bas, 120 km à 180 km d’altitude. On en voyait hier soir, plus bas sur l’horizon. Les émissions de l’azote sont souvent rouge  sombre , violettes ou blanches. Les aurores, communes en Scandinavie, y sont souvent vertes et roses. Celles (très rares) sous nos latitudes sont plus couramment rouges.

Alors ouvrez l’œil, levez le nez, et de belles nuits de chasse aux aurores à vous!