Interactions fluides - Terre Solide et systèmes de référence

Interactions fluides - Terre Solide et système de référence terrestre

Les couches fluides superficielles (atmosphère, océan et hydrologie continentale) induisent des variations des champs de pesanteur et géomagnétique ainsi que des déformations de la Terre solide. Les observables géodésiques, gravimétriques et magnétiques permettent donc d’observer et de quantifier également la dynamique de ces fluides externes.
L’équipe est reconnue internationalement pour sa compétence de modélisation des effets de charge induits par les couches fluides superficielles. Un service a été développé lors du précédent quinquennal
(http://loading.u-strasbg.fr) dans le cadre du Global Geophysical Fluid Center (GGFC). Ces produits ont été validés, notamment par comparaison avec des séries gravimétriques, inclinométriques et de déplacements GPS. Pour les prochaines années, nous voulons inclure ces modèles dans le traitement opérationnel des données géodésiques, pour notamment quantifier leur influence sur la stabilité et la précision des systèmes de référence.