MASTER Sciences de la Terre et des planètes, environnement

Contenus et types d'enseignement

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Dans un monde en mutation permanente où l’impact des activités humaines s’amplifie, il est plus que jamais nécessaire de comprendre la Terre pour gérer les ressources énergétiques et environnementales, estimer la faisabilité de grands projets et évaluer les risques naturels. Pour mieux appréhender le devenir de la planète Terre, nous devons mieux la comprendre.
Le parcours GDT du master STPE vise une compréhension globale du système Terre par des cours variés et multidisciplinaires.

Notre équipe pédagogique :

> Propose une formation diversifiée centrée sur le fonctionnement et l’analyse des systèmes naturels complexes, qui allie connaissances théoriques et compétences pratiques (travail de terrain, analyse de données, modélisation numérique, pratique professionnelle de l’anglais)
> Ouvre vers les problématiques sociétales de demain : risques naturels et environnementaux, ressources énergétiques et minières, géothermie
> Stimule la mobilité étudiante internationale
> Propose des connexions avec les acteurs de la recherche et du développement en entreprise

Compétences à acquérir

> Observer, caractériser et décrire qualitativement et quantitativement des processus géologiques
> Prélever, analyser et interpréter des analyses/données de différentes natures en portant l’attention sur les incertitudes analytiques
> Identifier, caractériser et décrire les mécanismes/processus qui contrôlent les systèmes géologiques (processus sédimentaires, de déformation,
pétrologiques...)
> Interpréter et analyser des données géologiques, géophysiques et géochimiques
> Traiter et analyser des données dans un système d’information géographique
> Rechercher et utiliser des données bibliographiques
> Mener un travail de recherche scientifique
> Ecrire des rapports et présenter des travaux de recherche

Contact

Gianreto Manatschal

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

L’objectif du parcours Ingénierie et géosciences pour l'environnement du master "Sciences de la terre et des planètes, environnement", co-habilité avec l'ENGEES (Ecole nationale du génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg, est de proposer une compréhension globale du milieu naturel et des perturbations anthropiques qu’il subit, puis de proposer des solutions en s’appuyant sur le cadre règlementaire en vigueur mais également sur les outils d’étude, de représentation et de gestion des données.
En s’appuyant sur des intervenants professionnels (académiques et entreprises) spécialistes de ces questions, les objectifs principaux sont :
  • De former des acteurs de l’entreprise de haut niveau dotés d’une solide capacité d’expertise en environnement et plus particulièrement en eau / sol / assainissement / sites et sols pollués
  • De développer la capacité d’initiative et d’autonomie lors de la conception et la réalisation de projets pluridisciplinaires dans un contexte de développement durable
En 1 re année
La première année du parcours ISIE est dédiée à l’acquisition des bases scientifiques et techniques relatives à l’environnement et comporte deux stages :
  • Un stage d’initiation à la recherche en laboratoire (3 semaines)
  • Un stage en entreprise (1 à 3 mois)
En 2 e année
La seconde année aborde les thématiques de gestion environnementale du milieu naturel et comporte un stage en milieu professionnel (entreprise ou laboratoire de recherche, 4 à 6 mois).  
  • La professionalisation est au coeur des attentions de l'équipe péda gogique
    • Préparation au projet professionnel (rédaction de CV, lettre de motivation, recherche de stage, rédaction d’un rapport écrit, d’une présentation orale)
    • Simulation d’un entretien d’embauche
    • Conduite de projets environnementaux
    • Rencontre métiers avec des professionnels
    • Stages en milieu professionnel :
      • Stage en M1 (2-3 mois)
      • Stage en M2 (4-6 mois)
    • Salons (Forum Alsace Tech, Geologia)

Compétences à acquérir

  • Assimiler les mécanismes et concepts fondamentaux (transferts d’eau, mécanismes physico-chimiques...)
  • Maîtriser les méthodologies (prélever et analyser des données relatives à l’eau et aux sols, traiter des données sur SIG, utiliser des modèles, s’informer sur la législation...)
  • Mettre en œuvre des chantiers d’application (mener une étude de terrain, en laboratoire ou théoriques, décrire les fonctionnalités d’une lière pour le traitement des eaux usées, travailler sur les normes, réaliser un plan de gestion, un diagnostic de sites et sols pollués, mener une analyse de cycle de vie d’un procédé industriel...)
  • Distinctions
Juin 2018
Claire Wourms, ingénieure de l'ENGEES, diplômée du parcours Ingénierie et géosciences pour l'environnement en 2017, major de promotion du M2, sera l'une des cinq lauréates du prix de master de la Société des Amis des Universités de l'Académie de Strasbourg.

Juin 2016
Titouan Grohens, étudiant en deuxième année de Master ISIE à l’EOST, a été l’un des 5 lauréats 2016 du prix SEVE (Solution d’Economie Verte en Entreprise). Ce prix est à l’initiative de l’Université de Strasbourg et de l’Eurométropole et récompense une équipe formée d’un dirigeant en entreprise et d’un étudiant de M2 issu d’un master éligible des le domaine de l’économie verte.Titouan Grohens a effectué son stage chez Aquatiris et a travaillé sur le sujet suivant : "Traitement des effluents agricoles par filtres de roseaux plantés : à la découverte de nouveaux matériaux filtrants".
Le prix a été décerné lors d’une cérémonie officielle à l'ISIS le 14 juin dernier en présence de Michel Deneken, vice-président Formation initiale et continue de l’Université de Strasbourg, Catherine Trautemann et Nicolas Matt, Vice-Présidents de la Communauté Urbaine de Strasbourg, ainsi que Jean-Marie Lehn, Prix Nobel de chimie.

Février 2013
Le Nouvel Observateur du 31 janvier 2013 (n° 2517) publie un dossier sur les "diplômes qui donnent du travail", dont un article consacré aux métiers de l'environnement intitulé "Coup de froid sur le green business".
Le magazine relève la situation morose du secteur depuis la disparition des aides gouvernementales. Il tempère toutefois en ajoutant que "globalement, les bac+5 s'en sortent mieux" et présente le portrait de Frédéric Bossert, titulaire du master ISIE de l'EOST embauché par une association strasbourgeoise à l'issue de son stage.
L'hebdomadaire constate par ailleurs 'l'inflation des diplômes estampillés environnement, mais qui sont loin d'être toujours adaptés". A l'inverse, le journal classe le Master Ingénierie et géosciences pour l'Environnement de l'EOST parmi les meilleures formations à Bac+5 et Bac+6 et parmi les cinq meilleurs masters français dans le domaine.

 

Contact

Anne-Desirée Schmitt

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

  1. Dans un monde en mutation permanente où l’impact des activités humaines s’amplifie, il est plus que jamais nécessaire de former des cadres et scientifiques capables de comprendre et évaluer les risques telluriques, explorer les ressources en énergies et en matières premières du sous-sol pour demain. En s’appuyant sur des intervenants professionnels (académiques et entreprises) spécialisés de ces questions, les objectifs principaux sont :
  2.  
  3. > De former des acteurs de l’entreprise de haut niveau, dotés d’une solide capacité d’expertise
  4. > De développer la capacité d’initiative et d’autonomie dans la conception et la réalisation de projets pluridisciplinaires, pour travailler dans un cadre de recherche et de développement ou poursuivre dans la recherche académique

Compétences à acquérir

> Maîtriser les concepts des grands domaines de la géophysique
> Observer, caractériser et décrire quantitativement les propriétés physiques du sous-sol, à différentes échelles et pour des nalités variées
> Comprendre, utiliser et implémenter des modèles mathématiques simulant un processus physique ou permettant d’imager le sous-sol
> Traiter et analyser des signaux numériques variés
> Traiter et analyser des données dans un système d’information géographique
> Savoir rédiger un rapport professionnel en français et en anglais et en faire une présentation orale
> Savoir entreprendre des recherches et défendre ses résultats scientifiques
> Mener une étude en choisissant les méthodes géophysiques pertinentes

Contact

Jean-François Girard

Modalités d'inscription

inscription sur le portail unique de l'unistra : https://ecandidat.unistra.fr

Modalités d'inscription

  • Pour les candidats ressortissants de l'Union européenne:
inscription sur le portail commun de l'unistra : https://ecandidat.unistra.fr
 
  • Pour les candidats non ressortissants de l’Union Européenne, résidant dans l’un des pays listés ci-après:
Algérie, Argentine, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Chili, Chine, Colombie, Comores, Congo, Corée du Sud, Côte d'Ivoire, Djibouti, Egypte, Etats-Unis, Gabon, Guinée, Inde, Indonésie, Iran, Japon, Koweit, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Mexique, Pérou, République démocratique du Congo, Russie, Sénégal, Singapour, Taïwan, Togo, Tunisie, Turquie, Vietnam:
inscription sur le portail Etudes en France
 

Pré-requis obligatoires

  • En 1ère année : sur dossier pour les titulaires d’une licence en sciences (sciences de la Terre, sciences de la vie et de la Terre, sciences de la vie, mathématiques, physique, chimie) ou d’un diplôme équivalent (180 crédits européens)
  • En 2ème année : titulaires d’un master ou d’une première année de master de sciences (sciences de la Terre, sciences de la vie et de la Terre, sciences de la vie, mathématiques, physique, chimie) ou d’un diplôme d’ingénieur

Modalités d'inscription

Inscription par le portail unique de l'unistra : https://ecandidat.unistra.fr

Pré-requis obligatoires

En 1 re année : sur dossier pour les titulaires d’une licence en sciences de la Terre ou physique ou d’un diplôme équivalent (180 crédits européens).
En 2 e année : sur dossier pour les titulaires d’un master ou d’une première année de master en sciences de la Terre ou physique ou d’un diplôme d’ingénieur équivalent.

Poursuite d'étude

La formation dispense les connaissances requises pour s’engager dans la recherche académique – postes de chercheur(e) ou d’enseignant(e)- chercheur(e) après un doctorat – ainsi que pour s’insérer dans les entreprises ou les organisations publiques dont l’activité concerne les ressources énergétiques et minérales, les risques naturels et l’environnement géologique – postes d’ingénieur(e) d’étude, ingénieur(e) projet, chargé(e) d’étude, chargé(e) de projet, chargé(e) de mission, chef de projet, responsable technique et scientifique.

Poursuite d'étude

Carrières en entreprises ou en organisations publiques : Ingénieur(e) d’étude, ingénieur(e) projet, chargé(e) d’étude, chargé(e) de projet, chargé(e) de mission, chef(fe) de projet, responsable technique et scientifique, responsable de service, gérant(e) de société en environnement/assainissement/service des eaux potables/sites et sols pollués Carrières académiques : Poursuite en doctorat pour une carrière de chercheur(e), enseignant(e)-chercheur(e)
  • Exemples d'emplois occupés par des anciens étudiants du parcours Ingénierie et géosciences pour l'environnement
  • Témoignages
  • Statistiques


 

Poursuite d'étude

Ce parcours conduit aux métiers suivants :

> Recherche en sciences de la Terre et de l’environnement
> Recherche et développement
> Ingénierie industrielle
> Métiers dans le secteur des services pour la prospection et l’exploitation pétrolière et minière, la mitigation des risques naturels

Les compétences acquises dans le cadre du parcours physique de la Terre — en particulier celles relatives aux outils de traitement, d’inversion et de modélisation des données — permettent aussi de s’orienter vers des sociétés de services spécialisées dans d’autres secteurs requérant des capacités d’analyse et de modélisation de l’évolution de phénomènes naturels complexes.

Carrières en entreprises ou en organisations publiques : Ingénieur(e) d’étude, ingénieur(e) projet, chargé(e) d’étude, chargé(e) de projet, chargé(e) de mission, chef(fe) de projet, responsable technique et scientifique, responsable de service
Carrières académiques : Poursuite en doctorat pour une carrière de chercheur(e), enseignant(e)-chercheur(e)

Programme des enseignements

Géologie et dynamique de la Terre

Ingénierie et géosciences pour l'environnement

Physique de la Terre

Contact

Ecole et Observatoire des Sciences de la Terre

5 RUE RENE DESCARTES
67084 STRASBOURG
0368850353

Damien Lemarchand