Plateformes

L’EOST comprend de nombreuses plateformes analytiques ou expérimentales. La plupart sont dans les laboratoires de recherche.

Au sein de l’IPGS on peut citer l’atelier de lames minces et la laboratoire d’analyses géochronologie cosmonucléides 10Be et 26Al.

Le LHyGeS a de son côté constitué un très fort pôle analytique comprenant la diffraction des rayons X, la microscopie électronique à balayage, la chimie des eaux, les analyses chimiques élémentaires, les analyses isotopiques CHNSO et les autres analyses isotopiques (Ca, Sr, Nd et Ra sur Triton, Li, B, Cu, Sr, Zn, Nd, Pb, U et Th sur Neptune).

L’EOST est doté de 5 plateformes principalement, mais pas exclusivement, dédiées aux missions d'observation.