Observatoire gravimétrique de Strasbourg

Réseau GGPDomaine : Terre solide - Géodésie-gravimétrie

Service National d'Observation (SNO) : Observatoire gravimétrique de Strasbourg

Pilote du SNO : EOST

Nature des activités EOST :

OuiPilotage du SNO

OuiGestion des instruments, collecte et transmission des données

 Oui Stockage et validation des données

 Oui  Analyse et valorisation des données

Sites/stations sous la responsabilité de l'EOST: Sites de Strasbourg, Rustrel (France) et Djougou (Bénin)

Membre de 

Responsable :  Jean-Paul Boy

 

Présentation

Le site de l’Observatoire Gravimétrique de Strasbourg a accueilli différents gravimètres supraconducteurs du constructeur GWR, successivement les instruments T005 de 1997 à 2006, CO26 de 2006 à 2018 et iOSG #23 depuis février 2016. Ce site est l’un des quatre sites instrumentés en France métropolitaine par ce type de gravimètres, avec les stations du Larzac (en fonctionnement depuis mai 2011 et sous la responsabilité d’OREME, https://oreme.org), Rustrel (depuis octobre 2015, responsabilité du LSBB, http://lsbb.eu/ et de l’EOST) et Trappes (depuis février 2013, responsabilité du LNE, https://www.lne.fr/ et de l’Observatoire de Paris, https://www.obspm.fr).
 
Ces mesures permettent l'étude du champ de gravité dans une large fenêtre spectrale allant des modes propres de la Terre à des variations décennales. Ce gravimètre est intégré dans le service international IGETS (International Geodynamics and Earth Tide Service) de l’Association Internationale de Géodésie (IAG, http://www.iag-aig.org/), comprenant entre autre le réseau mondial d'une trentaine de gravimètres supraconducteurs. Les objectifs scientifiques poursuivis concernent les questions de géodynamique globale, de dynamique du noyau fluide, des interactions Terre solide-atmosphère-océan, de la validation des données satellitaires pour l'estimation des ressources en eau. Un autre instrument a été installé en juillet 2010 à Djougou (Bénin) et enregistre depuis en continu. Sa localisation en Afrique et en zone équatoriale complète idéalement le réseau mondial.

L'EOST accueille également depuis juillet 2015 le bureau central du service IGETS service collectant et redistribuant les différentes séries temporelles de pesanteur (notamment celles des gravimètres supraconducteurs) et autres capteurs géodynamiques, tels que les inclinomètres à longue base, etc. A ce titre, l'EOST gère et distribue les séries des deux inclinomètres installés à Sainte Croix aux Mines dans les Vosges.  
L’EOST est également responsable de la production de séries de gravité prétraitées et résiduelles, après correction des différentes perturbations instrumentales et géophysiques.

Logo projet RESIFL'observatoire est impliqué dans trois projets "équipements d'excellence" du programme "Investissements d'avenir" : Critex, Miga, et également RESIF