Marc Ulrich

Statut

Maître de Conférences depuis 2013

Thématique de recherche et méthodes

De façon générale, mon approche associe la pétrologie, la géochimie et la minéralogie afin de répondre à diverses questions sur les phénomènes magmatiques, métamorphiques et d'altération affectant la lithosphère océanique depuis sa formation jusqu'à son évolution en surface post-obduction. Cette approche me permet ainsi de travailler sur des sujets très variés à la fois dans les domaines de convergence et de divergence tectonique.

Où et comment ?

J'ai pour principal objet d'études l'ophiolite de la Nouvelle-Calédonie. 

Plus spécifiquement, je m’intéresse aux processus magmatiques et métamorphiques à l'origine de l'ophiolite :

  • processus de fusion à la ride à l'origine de la formation des magmas et du manteau résiduel associé
  • transition ride/subduction et ses conséquences sur la lithosphère
  • magmatisme en zone de convergence et implications sur le manteau supra-subductif
  • serpentinisation à la ride et en contexte supra-subductif.

Je m'intéresse également aux processus d'altération supergène qui sont à l'origine de la transformation chimique et minéralogique des roches, aboutissant notamment à la carbonatation des serpentines et à la formation de gisements métallifères.

J’étudie également les variations de la composition chimique des basaltes de ride océanique (MORB), reflétant la présence d'hétérogénéités dans le manteau. Ces travaux, initialement localisés sur la dorsale médio-Atlantique, se sont étendus aux autres dorsales, et notamment le long de la ride Sud-Est Indienne du fait de ma participation à la mission océanographique GEISEIR (GEochemical Isotopy of the South-East Indian Ridge).

Ophiolite de la Nouvelle-Calédonie (Massif du Koniambo, Koné)
Ophiolite de la Nouvelle-Calédonie (Massif du Koniambo, Koné)

Avec qui ?

  • Manuel Muñoz, Stéphane Guillot (ISTerre Grenoble)
  • Michel Cathelineau, Marie-Christine Boiron (Géoressources Nancy)
  • Philippe Boulvais, Pierre Gautier, Yves Lagabrielle, Benoît Quesnel (Géosciences Rennes)
  • Dominique Cluzel (Université de la Nouvelle-Calédonie)