Jean Bernard Edel

Statut

Maître de Conférences à la retraite (mais toujours actif)
Enseignant-chercheur à l’IPG puis l’EOST

Thèmes de recherche

Méthodes :

  • le paléomagnétisme
  • les méthodes potentielles
  • la sismique

Les objectifs sont de caractériser la structure du socle sous couverture sédimentaire à l’aide des méthodes potentielles et de la sismique et de suivre l’évolution tectonique et paléogéographique dans le temps grâce au paléomagnétisme.

Zones d’étude :

  • la Méditerranée au cours du Mésozoïque et Cénozoïque: Catalogne,  Maures-Estérel, Corse, Sardaigne, Grèce.
  • La Chaîne Varisque au Carbonifère-Permien: tous les massifs paléozoïques, de l’Atlantique aux Sudètes polonaises et des Ardennes au Maroc.
  • L’arc mongol.

Principaux résultats :

En paléomagnétisme :

  • Une rotation antihoraire de 30° du bloc corso-sarde au Miocène inférieur a ouvert la bassin provençal (Edel et al. 1979 ; Montigny et al. 1981 ; Edel et al. 2001).
  • une rotation horaire de 90° du même bloc a eu lieu au Permo-Trias (Edel et al. 1981, 2014). Le bloc de l’Ebre en Ibérie qui était rattaché au sud de la Sardaigne a subit le même mouvement (Edel et al. 2015).
  • Une suite de rotations d’abord antihoraire puis horaires a affecté tous les massifs paléozoïques d’Europe au cours du Carbonifère donc tout le nord de la chaîne varisque (e.g. Edel, 2001 ; Edel et Schulmann, 2003 ; Edel et al. 2013).
  • Une ample rotation antihoraire des Hellénides au Crétacé supérieur, contemporaine des rotations antihoraires de l’Ibérie, du bloc corso-sarde, de Apulie, des Alpes du Sud… a précédé la rotation horaire du Tertiaire (Edel, et al.1992).
  • L’orocline mongol qui était ouvert au Carbonifère a fermé l’arc au Permien, suite à une rotation antihoraire de 90° de la branche sud de l’arc (Edel et al. 2014).
  • Les réaimantations.
    • Dans les roches anté-mésozoïques, plus de 90% des aimantations sont des réaimantations. L’intérêt de ces aimantations secondaires a été longtemps sous-estimé. Les échantillons d’une formation géologique ou d’une unité tectonique peuvent être considérés comme équivalents à une bande magnétique retraçant l’évolution tectonique à grande ou petite échelle, sur des périodes pouvant dépasser 100 Ma. Nous l’avons montré dans les Hellénides et dans la Chaîne Varisque (Edel et al. 1992 ; e.g. Edel et al. 2013)

En Anisotropie de Susceptibilité Magnétique:

  • L’ASM a permis de déterminer la fabrique de mise en place et l’évolution tectonique des migmatites et des granitoïdes pendant l’orogenèse varisque (Vosges, Massif de Bohème) (Kratinova et al. 2007, 2012 ; Schulmann et al. 2009 ; Lehmann et al. 2013).

Un modèle d’évolution géotectonique de l’ensemble de la Chaîne Varisque de la fin du Dévonien au Permien terminal basé sur une synthèse des données de géologie structurale et paléomagnétiques est proposé par Edel-Schulmann-Lexa-Lardeaux (2017).

En méthodes potentielles

  • Elaboration d’une carte géologique du socle varisque d’Europe occidentale à partir des cartes géophysiques et des affleurements de socle (Edel et Weber, 1995 ; Edel et al. 2013 ; en cours);
  • Mise en évidence à l’aide des transformées de cartes d’anomalies de Bouguer et aéromagnétiques d’amples mouvements en décrochement dextres NW-SE du socle pendant le Paléozoïque (failles de l’Oder, de l’Elbe, de Franconie-Bavière, de Bray) (Edel et Weber, 1995).
  • Une zone de cisaillement sénestre N35° sous le Fossé Rhénan qui, au Carbonifère, a décalé de 40 km la Forêt Noire par rapport aux Vosges (Edel et al. 1997). Le Fossé Rhénan est initié par la réactivation à l’Eocène-Oligocène de la zone de cisaillement varisque.
  • Cartographie géophysique du Bassin de Paris (Edel, 2008). Les modélisations 2D et 3D des données gravimétriques et magnétiques contraintes par la sismique profonde ont permis d’imager en profondeur les zones de subductions varisques rhénohercynienne et saxothuringienne (S Allemagne – NE France et Massif de Bohème) (Edel et al. 1996 ; Edel et Schulmann, 2009 ; Guy et al. 2011). En particulier elles ont mis en évidence une croûte inférieure saxothuringienne felsique légère sous le Moldanubien.

En sismologie

  • Analyse et interprétation de la sismicité du Fossé Rhénan et proposition d’un modèle d’évolution futur (Edel et al. 2006);
  • Avec mes collègues enseignants et les étudiants de 3e année d’école nous avons localisé et imagé la faille normale récente de Riedseltz, dans la région de Wissembourg (Bano et al. 2002).

Sélection d'articles

Edel J.B., Weber K. (1995) - The Cadomian terranes, wrench-faulting and thrusting in the Central Europe Variscides - geophysical and geological evidence. Geol. Rundsch. 84: 412-432.

Edel, J.B., Dubois D., Marchant, R., Hernandez J., Cosca M. (2001) - La rotation miocène inférieur du bloc corso-sarde. Nouvelles contraintes paléomagnétiques sur la fin du mouvement. Bull. Soc. Géol. Fr. 172: 275-283.

Edel, J.B., Schulmann, K., Holub, F., 2003. Anticlockwise and clockwise rotations of the Eastern Variscides accomodated by dextral lithospheric wrenching: palaeomagnetic and structural evidence. J. Geol. Soc., London, 160, 209-218.

Edel, J.B., 2003. Magnetic overprints in granitoids and metamorphic rocks from Limousin (France): evidence for Late Variscan rotations, crustal folding and tilting. Tectonophysics, 363, 225-241.

Edel, J.B., K. Schulmann, Y. Rotstein, 2007 - The Variscan tectonic inheritance of the Upper Rhine Graben: evidence of reactivations in the Lias, Late Eocene–Oligocene up to the recent. International Journal of Earth Sciences 96 (2), p. 305-325, doi: 10.1007/s00531-006-0092-8

Schulmann K., Edel J-B., Hasalová P., Cosgrove J.W., Ježek J. (2009) - Influence of melt induced mechanical anisotropy on AMS fabrics and rheology of deforming migmatites, Central Vosges, France. Journal of Structural Geology. 31, 1223-1237

Edel, J.B., K. Schulmann, (2009) - Geophysical constraints and model of the “Saxothuringian and Rhenohercynian subductions – magmatic arc system” in NE France and SW Germany. Bull. Soc. géol. Fr., 2009, 180/ 6, 545-558.

Alexandra Guy, Jean-Bernard Edel, Karel Schulmann, Čestmir Tomek, Ondrej Lexa (2011). A geophysical model of the Variscan orogenic root (Bohemian Massif): Implications for modern collisional orogens. Lithos, 124, 1-2, 144-157.