Du rift à la dorsale: quels processus pour l'océanisation?

Chercheurs : Julia Autin, Anne Marie Karpoff, Gianreto Manatschal, Marc Munschy, Daniel Sauter et Marc Schaming

L'étude des "mécanismes de l'océanisation" est un thème majeur de l'IPGS depuis quelques années. Les chercheurs rattachés aux différentes unités de l'EOST (UMRs 7516 et 7517 précédent quadriennal) se sont regroupés en 2009, pour travailler en collaboration étroite sur ce thème et créer une dynamique de recherche entre géophysiciens, géologues et géochimistes. Nos efforts se sont rapidement concrétisés avec le financement du projet ANR "Rift2Ridge" (2010-13) qui a intégré la réalisation de la campagne océanographique Smoothseafloor du N.O. Marion Dufresne en octobre 2010. Les premières publications communes (Cannat et al. 2009a; Manatschal et al. 2011; Bronner et al. 2011) concrétisent une recherche originale et de haut niveau sur différents aspects du processus d'océanisation.

Même si des questions spécifiques au fonctionnement des rifts, marges et dorsales sont encore non résolues (e.g. importance de la stratification rhéologique, héritage structural et structure thermique, rôle de la circulation des fluides), la question devenant de plus en plus importante est celle de comprendre le passage d'un système à l'autre, du domaine continental aminci au système purement océanique. Nous avonsfédéré nos efforts sur les mécanismes de l'océanisation, replaçant cette phase ultime dans l'évolution des marges passives, depuis le rifting continental jusqu'à l'accrétion océanique. Les différents aspects (tectonique, magmatique, transferts croûte-sédiments-océan) de cette évolution sont analysés. Les domaines étudiés sont "à terre" (Alpes, Pyrénées) et en mer (Ibérie-Terre Neuve, dorsale Sud Ouest Indienne, Atlantique sud),avec des zones de référence pour l'analyse et compréhension des systèmes en extension appauvris en magma. Les travaux sur différents domaines marquant l'évolution des marges passives jusqu'à l'océanisation sont présentés ici, l'accent étant mis en premier lieu sur un résultat original de la démarche scientifique.

  1. Un signal magnétique pour le breakup ?

  2. Les mécanismes d'amincissement de la croûte continentale sur les marges passives pauvres en magma

  3. Les mécanismes de l'accrétion aux dorsales océaniques à taux d'accrétion ultra-lent

  4. Les transferts liés à l'exhumation du manteau sub-continental, et les traceurs des évolutions de la TOC et l'océanisation

  5. Les collaborations thématiques intra et extra-muros