RAP Fossé rhénan

Zone d'iactivité : Fossé rhénan

Domaine : Terre solide - Sismologie

Service National d'Observation (SNO) : Réseau accélérométrique permanent (RAP)

Pilote du SNO : RAP (OSUG Grenoble)

Nature des activités EOST :

OuiPilotage du SNO

OuiGestion des instruments, collecte et transmission des données

OuiStockage et validation de données

OuiAnalyse et valorisation des données

Sites/stations sous la responsabilité de l'EOST :  25 stations accélérométriques (année 2017)

Membre de : infrastructure RESIF : www.resif.fr

Responsable :  Cécile Doubre

Site web : obsnef.unistra.fr

Présentation

En janvier 2017 le réseau d’instruments accélérométrique compte 17 stations en Franche-Comté, Alsace et Lorraine. Il en comptera 25 fin 2017.

Parmi ces stations, des capteurs accélérométriques sont placés à proximité des centrales ou des futures stations de production d’énergie géothermique profonde par les exploitants (Illkirch, Vendenheim, Soultz-sous-Forêts, Rittershoffen) dans le cadre d'un accord entre l'EOST et les exploitants. Les stations sont maintenues par l'Observatoire Sismologique du Nord-Est de la France. Les données sont collectées et archivées par le Centre de Données Sismologiques de l'EOST et envoyées vers le noeud de distribution de RESIF. Pour la plupart des stations, les signaux sont envoyés en temps réel et peuvent être éventuellement utilisés pour la localisation de séismes par le BCSF-RéNaSS.


Le service national d'observation RAP

Le Réseau Accélérométrique Permanent (RAP) recueille des données de mouvements forts qui permettent des études des sources sismiques et des analyses du mouvement du sol. C'est le réseau sismologique pour l'étude du risque sismique et de sismologie de l'ingénieur. L'influence première des structures superficielles sur les mouvements destructeurs est aujourd'hui démontrée et la compréhension des effets de propagation dans les premiers kilomètres du sous-sol ouvrent des opportunités pour des applications assez directes des recherches fondamentales en termes d'aide aux politiques de préventions des risques naturels. Par ailleurs le RAP étudie la vulnérabilité des bâtiments à l'aléa sismique. Le RAP est constitué d'un comité de Pilotage et d'un Conseil Scientifique comprenant tous les organismes impliqués dans la définition du risque sismique. Il a pour tutelles le Ministère en charge de l'environnement (MEDDE) et le Bureau central sismologique français (BCSF). Il comprend 140 stations dont les données sont archivées et distribuées par le site central situé à l'OSUG. Il a vocation à intégrer l'Infrastructure de Recherche RESIF.Logo RESIF