Îles Kerguelen, Base Port-aux-Français - (PAF)

Localisation

Code AIGA : PAF
Localisation : Iles Kerguelen
Organisation : Ecole et Observatoire des Sciences de la Terre (EOST)
Co-latitude : 139,353°
Latitude : 49,353°S
Longitude : 70,262°E
Altitude : 35 mètres

Instruments

Mesures absolues : Déclinomètre-Inclinomètre (EOPG D-I MAG88)
magnétomètre à protons à effet Overhauser (SM90R).
Variomètres : variomètre triaxial à vanne de flux (VFO 31)
magnétomètre à protons Overhauser (SM90R).

Enregistrement

Orientation : HDZF
Dynamique : +/- 2000 nT
Résolution : 0,1 nT
Echantillonnage interne
: 0.1 sec
Echantillonnage des données : 1 sec
Filtre : 47 point (Gaussien)
(filtre numérique conforme aux spécifications Intermagnet)
Indices K : algorithme FMI
les indices K déterminés contribuent aux indices planétaires Km

Contribution au programme INTERMAGNET

Centres de collecte de données (GIN)
: PARIS
Transmissions
: via Emails toutes les 12h U.T.

Quelques dates

13 février 1772 : découverte des îles Kerguelen par Yves de Kerguelen
1772 à 1905 :

nombreuses expéditions scientifiques et observations magnétiques en divers points de l'île.

[ Expéditions de Roses (1842), du Challenger (1874), des missions allemandes (la Gazelle) et anglaises (le Volage) en 1874, de Gauss enfin en 1901-1902 ]

1949 : création de la base permanente de Port-aux-Français
avril 1957 : ouverture de l'observatoire magnétique de Kerguelen (code AIGA: KGL)
janvier 1988 : déplacement de KGL et réinstallation de l'observatoire magnétique avec obtention d'un nouveau code AIGA: PAF pour "Port-aux-Français"

Historique

L'observatoire magnétique de Kerguelen (code AIGA initial: KGL) a été créé en 1957 à l'occasion de l'Année Géophysique Internationale.
La base de Port-aux-Français est située sur les plaines basses de la péninsule Courbet dans un repli du golfe du Morbihan. Les abris de l'observatoire magnétique de Kerguelen (abri La Cour et abri de mesures absolues) ont été installés sur le flanc ouest d'une petite vallée située à 300 mètres d'un bâtiment laboratoire de la base. Dans la région de Port-aux-Français le basalte des plateaux est généralement recouvert par des dépôts morainiques de quelques dizaines de mètres d'épaisseur ; les basaltes affleurant près de la mer, à proximité des abris de mesures.
En 1972 un variomètre triaxial à vanne de flux, associé à un dispositif d'acquisition numérique a été installé.
En 1988, pour des raisons logistiques, les installations de l'observatoire (abri des variomètres et abri de mesures absolues) ont été transférées à environ 3 km à l'est du site de 1957. Bien que le gradient local dans l'environnement proche des abris installés sur le nouveau site soit relativement faible, la différence de champ total entre les sites 1957 et 1988 est de l'ordre de mille nanoteslas. Les références de l'observatoire ont changé et le nouvel observatoire mis en place en janvier 1988 a été appelé Port-aux-Français (code AIGA : PAF).

Depuis, le 22 avril 2008, de nouvelles acquisitions 1Hz (M.A.R.Cell 1.0- Magnetic Acquisition and Recording Cell 1.0) transmettant les données via email toutes les 12HU.T. ont été mises en place.

Mesures absolues

Le pilier de mesures absolues installé en 1988 (49,353° S, 70,262° E) est resté inchangé depuis cette date. Les mesures absolues sont effectuées trois fois par semaine en utilisant un Déclinomètre-Inclinomètre D-I MAG88 construit par l'EOPG. Les mesures de F sont effectuées à l'aide d'un magnétomètre à protons à effet Overhauser. La précision des mesures est estimée à +/-0,5nT pour H et Z et à cette même valeur équivalente pour D.

Variomètres

Le variomètre à vanne de flux (VFO31) et le magnétomètre à protons à effet Overhauser (SM90R) sont placés dans un abri maintenu à une température constante de 18°C.
Le variomètre triaxial a une sensibilité de 2,5 mV/nT et une dynamique de +/- 2000 nT. La stabilité à long terme est meilleure qu'un nT/mois.
Les valeurs minutes filtrées sont enregistrées à l'aide d' une acquisition numérique basée sur une architecture type PC.

Précision des données définitives

Les valeurs adoptées pour la ligne de base des variomètres sont calculées en utilisant une fonction "spline". Les valeurs des éléments calculés du champ magnétique sont connues avec une précision de l'ordre de +/- 1 nT.

Publication des données

La description détaillée des équipements, les méthodes de réduction des observations et les résultats des mesures sont données dans les bulletins annuels publiés par le Bureau Central de Magnétisme Terrestre (BCMT, Paris).

_______________________________________________________________________________________________

Stations de répétitions

Trois stations magnétiques de répétition sont réoccupées régulièrement: Port Christmas (visitée par Ross en 1842), Baie de l'observatoire (à l'emplacement de l'observatoire installé en 1901-1902 par la Deutsche Sud Polar Expedition) et Port Jeanne d'Arc (station créée par l'A.N.A.R.E. en 1947).