Archipel Crozet, île de la Possession, Base Alfred Faure - (CZT)

Localisation

Code AIGA : CZT
Localisation : Archipel Crozet , Ile de la Possession
Organisation : Ecole et Observatoire des Sciences de la Terre (EOST)
Co-latitude : 136,431°
Latitude : 46,431°S
Longitude : 51,860°E
Altitude : 160 mètres

Instruments

Mesures absolues : Déclinomètre-Inclinomètre (EOPG D-I MAG88)
magnétomètre à protons à effet Overhauser (SM90R).
Variomètres : variomètre triaxial à vanne de flux (VFO 31)
magnétomètre à protons Overhauser (SM90R).

Enregistrement

Orientation : HDZF
Dynamique : +/- 1000 nT
Résolution : 0,1 nT
Echantillonnage Interne
: 0.1 sec
Echantillonage des données
1 sec
Filtre : 47 points (Gaussien)
(filtre numérique conforme aux spécifications Intermagnet)
Indices K : algorithme FMI
les indices K déterminés contribuent aux indices planétaires Km

Contribution au programme INTERMAGNET

Centres de collecte de données (GIN)
: PARIS
Transmissions
: via Email toutes les 12h U.T.

Quelques dates

13 janvier 1772 : découverte de l'archipel de Crozet par le navigateur français Nicolas Marion Dufresne.
1929-1931
: premières mesures magnétiques connues sur le site de la Baie Américaine par l'expédition de la B.A.N.Z. dirigé par Sir Douglas Mawson.
1963
: établissement de la base Alfred Faure sur l'île de la Possession
janvier 1974 : établissement de l'observatoire magnétique

Historique

L'île de la Possession (150 km2), qui fait partie du groupe oriental des îles Crozet, est un strato-volcan complexe. La base Alfred Faure, à l'est de l'île, est située sur un plateau faiblement penté vers la mer constitué d'une série volcano-détritique résultant de l'érosion des empilements de coulées basaltiques (basaltes à olivine et pyroxène). Etablie dès 1964, la station magnétique de Port Alfred (île de la Possession) a d'abord été exclusivement utilisée pour l'étude des variations rapides du champ magnétique terrestre. A partir de 1972, les installations nécessaires à un observatoire magnétique permanent ont été progressivement mises en place. L'observatoire magnétique a été ouvert en janvier 1974. Les abris des mesures absolues et des variomètres, réalisés suivant la même technique que ceux installés à Kerguelen et en Terre Adélie, ont été installés sur le plateau basaltique à 150 mètres d'altitude et à 300 mètres de la base vie. Le champ magnétique local dans l'environnement des abris de mesures est caractérisé par l'existence d'un fort gradient dû aux caractéristiques magnétiques des basaltes de surface. Le capteur triaxial VFO 31, orienté en H, D et Z a été mis en place dans un abri régulé en température (16°C), les dispositifs d'enregistrement ont été installés dans un des bâtiments de la base Alfred Faure.

Les enregistrements ont été effectués de manière continue depuis 1974. En 1991 une balise de transmission de données via Météosat a été installée et l'observatoire a rejoint le programme INTERMAGNET.

Depuis le 29 mars 2010, de nouvelles acquisitions 1Hz (M.A.R.Cell 1.0- Magnetic Acquisition and Recording Cell 1.0) transmettant les données via email toutes les 12HU.T. ont été mises en place.

Mesures absolues

Le pilier de mesures absolues (46,431°S, 51,860°E) est resté le même depuis 1974.
Les mesures absolues sont effectuées trois fois par semaine en utilisant un Déclinomètre-Inclinomètre D-I MAG88 construit par l'EOPG. Les mesures de F sont effectuées à l'aide d'un magnétomètre à protons à effet Overhauser. La précision des mesures est estimée à +/-0,5nT pour H et Z et à cette même valeur équivalente pour D.

Variomètres

Le variomètre à vanne de flux (VFO31) et le magnétomètre à protons à effet Overhauser (SM90R) sont placés dans un abri maintenu à une température constante de 16°C.
Le variomètre triaxial a une sensibilité de 5 mV/nT et une dynamique de +/- 1000 nT. La stabilité à long terme est meilleure qu'un nT/mois.
Les valeurs minutes filtrées sont enregistrées à l'aide d' une acquisition numérique basée sur une architecture type PC.

Précision des données définitives

Les valeurs adoptées pour la ligne de base des variomètres sont calculées en utilisant une fonction "spline". Les valeurs des éléments calculés du champ magnétique sont connues avec une précision de l'ordre de +/- 2 nT.
Le gradient magnétique local dans l'environnement des abris de mesure est important à cause de l'origine volcanique de l'île. Les variations saisonnières des lignes de base, qui sont corrélées avec les variations de température des roches basaltiques proches des abris, reflètent les variations du gradient local existant entre l'abri de mesures absolues et l'abri des variomètres.

Publication des données

La description détaillée des équipements, les méthodes de réduction des observations et les résultats des mesures sont données dans les bulletins annuels publiés par le Bureau Central de Magnétisme Terrestre (BCMT, Paris).