EOST Observatories

EOST (School and Observatory of Earth Sciences) is also an Earth Sciences Observatory (OSU) under the supervisory authority of CNRS (French national center for scientific research) and the University of Strasbourg. Its missions are to contribute to the monitoring of natural phenomena and to provide data to the scientific community.
Earthquakes, magnetic fields, gravitational force, hydro-chemical composition, landslides are some examples of the natural processes observed by EOST. Understanding their behavior at different temporal and spatial scales requires both human and instrumental resources. Observations exploit measuring devices that relay data to computer systems for acquisition and processing. Maintaining and improving these tools are important parts of the mission of the observatories. Data analysis and model building are also parts of the mission, as is providing
data to the the scientific community. The aim is to better understand and predict natural phenomena. Each year, a great amount of published scientific articles are based on data collected by the EOST observatories which are organized by theme: seismology, geodesy and gravimetry, magnetism, landslides, environment. EOST is the coordinator for some national observation networks (e.g. BCSF-RéNaSS, RLBP and OHGE) and an active  participant in others (e.g. BCMT, RENAG and GEOSCOPE). This network-based organization favors synergies of ressources and skills.

Organization

A joint service unit, UMS830, is the administrative structure that supports our observation services. It consists of 20 technicians and engineers.

Solid earth

Seismology

  • Bureau central sismologique français - Réseau national de surveillance sismique (BCSF-RéNaSS)
  • Réseau large bande permanent (RLBP)
  • Observatoire sismologique du nord-est de la France
  • Geoscope (Austral Territories, Antarctica, Senegal, France)

Geodesy and gravimetry

  • RENAG (Fossé rhénan)
  • Observatoire gravimétrique de Strasbourg

Magnetism

  • International Service of Geomagnetic Indices (ISGI)
  • Bureau Central du Magnétisme Terrestre (BCMT - Austral Territories, Antarctica, Madagascar)

Land slides

  • Observatoire Multidisciplinaire des Instabilités de Versants (OMIV)

Continental surfaces and interfaces

  • Observatoire Hydro-Géochimique de l’Environnement (OHGE)

Services nationaux labélisés : coordination par l'INSU

Logo CNRSL'Institut National des Sciences de l'Univers (INSU) du CNRS a mis en place depuis les années 1990 un processus de labellisation concernant des services d'accompagnement de la recherche ayant un caractère national et souvent international.

Depuis 2016, la stratégie et la structuration de l'INSU en matière de « Services Nationaux d'Observation » (SNO) ainsi que les grands principes qui leurs sont associés sont décrits dans une note de cadrage du 13 janvier 2016. Cette note de cadrage rappelle que les SNO sont labélisés par la direction de l'INSU pour répondre au besoin de documenter sur le long terme la formation, l'évolution, la variabilité des systèmes astronomiques et des milieux terrestres, et de faire progresser les connaissances dans ces domaines. Elle rappelle également que les SNO ont vocation à apporter un service à la communauté scientifique. Les décisions de création de nouveaux SNO, de renouvellement, d'évolution ou de suppression de SNO existants, sont prises par la direction de l'INSU, après évaluation scientifique par les commissions spécialisées de chacun des domaines de l'INSU.

Dans un objectif de structuration et de pilotage, les SNO sont désormais (en 2016) rassemblés par l'INSU au sein d'Actions Nationales pour l'Observation (ANO). Ces regroupements en ANO permettent à l'INSU d'afficher une logique de structuration qui soit en lien avec d'autres actions nationales (SOERE, IR et TGIR du Ministère de la Recherche) ou internationales (ESFRI ou organisations internationales) existantes ou en préparation. Ils doivent également permettre de mieux partager objectifs et savoir-faire entre SNO d'un même domaine.