Exposition Recherche

« Terre précieuse : un joyau bleu » est une exposition conçue, réalisée et scénarisée dans le cadre du centenaire du 1er diplôme d’ingénieur géophysicien de l’EOST (1920-2020).

Cette exposition est le fruit d’une collaboration scientifique entre le service de communication & médiation de l’EOST et les équipes de recherche de l’IPGS, du LHyGeS et de l’EOST de l’Université de Strasbourg et du CNRS dont l’objet est de diffuser la culture scientifique en sciences de la Terre et environnement sur le territoire et vers la cité. Elle sera présentée sous la forme de 12 panneaux arts et sciences (1x1,20 m) devant le bâtiment de l’EOST, rue René Descartes à Strasbourg du 23 septembre au 31 décembre 2020.

Destinée au grand public, et particulièrement aux scolaires, l’exposition met en lumière la diversité de la recherche en sciences de la Terre et environnement à Strasbourg.

Elle explique le travail des chercheurs de l’EOST qui contribuent jour après jour au progrès de la connaissance de la Terre pour mieux la comprendre et la préserver.

Notre exposition est placée dans un contexte de changement et de renouveau planétaire, liés aux enjeux en matière d’énergies, de pollution et de gestion des ressources. Autant de domaines dans lesquels notre recherche est active et innovante au regard des défis de demain.

Elle a pour objet d’éveiller les consciences sur la nécessité de mieux comprendre notre irremplaçable joyau bleu afin que chacun soit tenté de contribuer à sa façon à sa préservation sous l’éclairage du savoir(s) et de la connaissance.

L’exposition dévoile au fil des panneaux des aspects hétéroclites et à la fois complémentaires des diverses disciplines de notre recherche. Sont présentés notamment, la géophysique, la sismologie, la déformation des roches, les ressources énergétiques, la biogéochimie, les explorations en Terres australes, les interdisciplinarités avec l’archéologie…

Nous proposons à nos visiteurs une information claire et vulgarisée sur nos recherches, leur permettant également de voyager à travers une belle iconographie qui retrace les missions, les expéditions de nos chercheurs ainsi que les instruments.

 

  • Notre voyage commence au centre de la Terre, avec un premier panneau intitulé « Exploration : Au cœur de la Terre profonde ».  Pour comprendre la dynamique de la Terre, les chercheurs construisent des modèles tomographiques 3D de l’ensemble du manteau terrestre pour améliorer la connaissance sur la structure interne, la dynamique et la composition de la Terre. Cette variation propose une iconographie sur les modèles tomographiques et montre toute l’importance accordée à l’étude du cœur de la Planète. Le visiteur est ainsi plongé au centre de la Terre à 360°.
  • Le visiteur poursuit sa visite avec un deuxième panneau intitulé « Observations : eau, sols, plantes, atmosphère ». Un retour sur Terre dans ses plus beaux espaces naturels. Le panneau montre la recherche en matière d’observation, de mesure, de représentation de l’écoulement de l’eau dans les écosystèmes afin de comprendre la dynamique hydrologique. L’eau comme élément essentiel à la compréhension du fonctionnement de notre Planète.
  • Dans la continuité de son parcours de visite, le visiteur pourra découvrir un troisième panneau portant sur « Biogéochimie : La Terre une composition chimique ».Un éclairage est donné sur l’histoire et le comportement des éléments chimiques de la surface de la Terre, à l’interface du vivant et du non-vivant, et l’importance de cette recherche sur la compréhension de la vie en lien avec les activités humaines sur notre planète.
  • Place à un quatrième panneau portant sur la sismologie avec un panneau intitulé « Surveillance : A l’écoute des mouvements du sol ». Le visiteur découvre les aléas naturels d’origine telluriques, des manifestations naturelles de notre Planète et ses échos sur notre environnement (séismes, volcans…). Les observatoires étudient ses phénomènes. Près de 200 stations sismologiques installées sur le territoire métropolitain permettent de détecter en moins d’une minute la survenue d’un séisme et d’en déterminer la localisation et la magnitude.
  • C’est naturellement que le cinquième panneau intitulé « Dynamique : La Terre en mouvement » interagit avec le visiteur sur la tectonique des plaques et le comportement des failles. Nos chercheurs s’intéressent de près à ces questions et présentent leurs moyens d’observations satellitaires (GPS, satellites radar et optiques) et sismologiques (sismomètres). Ils permettent de caractériser la valse permanente des failles qui se bloquent et se débloquent successivement et sans relâche par le contrôle de la tectonique des plaques.
  • Place à la géo-exploration avec la présentation de notre sixième panneau «  Géo-explorateur : la Terre polaire ». Il plonge le visiteur dans un voyage en Terres australes. Nos chercheurs partent en missions aux quatre coins du globe. Ce panneau montre les observatoires polaires et subpolaires, des régions du monde qui présentent un intérêt particulier pour le recueil de données nécessaires notamment au réseau d’alerte tsunami en temps réel, à la navigation et à la météorologie de l’espace.
  • Le septième panneau intitulé « Un labo, la Terre : ce que disent les pierres » offre au visiteur une iconographie propice au voyage. Du fossé rhénan aux sommets des Alpes, des rives atlantiques du Brésil aux branches du Grand Rift Est-Africain, les chercheurs de l’EOST reconstituent l’enchaînement des processus géologiques, qui, de la déchirure d’un continent à la naissance d’un océan, structurent nos marges continentales. Du Maroc à la Mongolie et jusqu’en Nouvelle-Calédonie, ils décryptent les mécanismes en jeu lors de la fermeture des domaines océaniques et de la formation consécutive des chaînes de montagnes aboutissant à l’accrétion de nouveaux continents… qui se fragmenteront à leur tour.
  • Le visiteur poursuit sa visite avec une huitième variation intitulée « Terre de progrès ».  Le panneau met en scène le travail de nos chercheurs sur la mise au point de solutions pour une économie décarbonée, notamment en matière de géothermie profonde en France et à l’international. Elle met en lumière une expertise collective notamment en sismologie, géodésie, méthodes potentielles, physique des roches, géologie, hydrogéochimie, modélisation numérique et gestion des données. Terre de progrès, c’est une vue sur l’importance d’innover en matière d’énergie et de ressources pour une meilleure préservation de la Planète de demain.
  • « Déformation : La Terre sous pression » marque le neuvième panneau qui explore l’importance de l’étude des roches. Le visiteur pourra découvrir notre laboratoire de Déformation des roches. Il contient une variété d'équipements à haute pression pour mieux comprendre comment les roches se déforment et avec quelle facilité les fluides peuvent les traverser. Une belle iconographie est associée.
  • L’exposition se termine avec le dixième panneau « Terre & Sociétés : sur les traces du passé ».  Il s’agit de montrer au visiteur nos approches pluridisciplinaires. Ici, l’EOST collabore étroitement avec archéologues et géographes afin d’étudier le passé des sociétés humaines et leurs interactions complexes avec leur environnement. On parle alors de socio-écosystèmes. Ces travaux permettent notamment d’explorer des questions majeures, en lien avec les crises actuelles de la biodiversité et du changement climatique : comment les populations s’adaptent-elles aux variations du climat ?

« Terre précieuse : un joyau bleu » est une exposition à la fois humaine et centrée sur une approche pédagogique et scientifique pour une compréhension large de l’état de la recherche en sciences de la Terre et environnement à Strasbourg.

Ensemble, construisons la Terre de demain

 

(c) JF Ghienne
(c) JF Ghienne