L’effet « yoyo » de l’oxygène atmosphérique il y a 2,3 à 2 milliards d’années, décisif pour la vie sur Terre

02 October 2013

François Gauthier-Lafaye, directeur de recherches CNRS et membre de l'équipe "Géochimie isotopique et chimie de l'environnement" du LHyGeS, est co-auteur d'un article paru début octobre dans le prestigieux journal américain "Proceedings of the National Academy of Sciences" (PNAS).

Une équipe internationale impliquant plusieurs laboratoires français a reconstitué les variations de la teneur en oxygène de l’atmosphère de la Terre au cours d’une période cruciale de son histoire : entre 2,3 et 2 milliards d’années. Les résultats montrent des fluctuations et une dynamique « en yoyo » de l’oxygène durant cette période. Elles débutent par une augmentation forte de sa teneur et finit par une chute significative. Une dynamique aux implications décisives dans l’évolution de la vie sur notre planète.

Les résultats sont basés sur l'étude par différentes techniques (géochimie, sédimentologie, pétrographie, paléontologie) de sédiments extraits du bassin de Franceville, situé dans le sud-est de la République Gabonaise.

Lire le résumé de l'article - DOI

Lire le communiqué de presse du CNRS

Lire l'article du 2 octobre sur le blog Science2

 

Contact :François Gauthier-Lafaye, directeur de recherches CNRS et membre de l'équipe "Géochimie isotopique et chimie de l'environnement" du LHyGe