Des liens renforcés avec le Mexique à travers le projet Petrogas

11 Juli 2016

A lire dans le bulletin "l'Actu" de l'Université

Francis Kern, vice-président en charge des Relations internationales, a signé le 30 juin un partenariat liant l'École et observatoire des sciences de la Terre (Eost) à des établissements d'enseignement supérieur mexicains et espagnol. Cet accord vise à renforcer la coopération en matière de formation dans le domaine énergétique.

Géologie, gestion des ressources minérales et énergétiques en relation avec leur environnement : ces thématiques sont au cœur du partenariat scellé jeudi 30 juin dans la ville mexicaine de Merida (Yucatan), entre l'École et observatoire des sciences de la Terre (Eost) de l’Université de Strasbourg et cinq partenaires universitaires mexicains*, directement concernés par ces domaines.

Geste des plus symbolique, la signature de l'accord s'est faite dans le Grand musée du monde maya, « les échanges scientifiques, intellectuels et culturels étant synonymes d'ouverture sur le monde, dans le respect des cultures de chacun », a souligné Francis Kern dans son discours.

La Faculté ciencias géologicas de l’Université Complutense de Madrid est également partie prenante du projet, au titre de son expertise du terrain mexicain, ainsi que le ministère de la Recherche, de l’Innovation et de l’Éducation supérieure, partie prenante au titre du développement du parc scientifique de l’Etat du Yucatan.

Objectif de cet accord pluripartite ? Former les étudiants mexicains de la licence au doctorat, parfaire la spécialisation des enseignants, mener conjointement des activités scientifiques et académiques, déposer des candidatures communes pour des appels à projets de recherche ou encore favoriser l’échange d‘étudiants, de professeurs et de chercheurs, toujours dans le domaine des sciences de la Terre et de l’environnement. La conclusion de cet accord par l’Eost, dont l’expertise scientifique des réserves pétrolières est reconnue, s’inscrit dans la dynamique d’intensification des activités de coopération interuniversitaire impulsée par l’Ambassade de France. Un mouvement dans lequel l’Université de Strasbourg s’est inscrite dès 2014.

* Escuela superior de ingeniería de la Universidad autónoma de Coahuila, División académica de ciencias básicas de la Universidad Juárez autónoma de Tabasco, Instituto tecnológico de Ciudad Madero del tecnológico nacional de México, Instituto de geología de la Universidad nacional autónoma de México, Corporación mexicana de investigación en materiales

: