Comment localiser une remontée profonde de magma au Piton de la Fournaise

02 Mai 2016

En étudiant les séismes sous le volcan du Piton de la Fournaise à La Réunion, une équipe de chercheurs de l'IPGS et de l’observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (IPGP, IPGP-CNRS-Paris Diderot) ont récemment découvert une remontée profonde de magma. Cette remontée de magma correspond au remplissage d’une chambre magmatique superficielle suivie quelques jours plus tard par une éruption volcanique.

Eruption d'août 2015 du Piton de la Fournaise

Eruption d'août 2015 du Piton de la Fournaise © Aline Peltier IPGP.

Carte de l’édifice volcanique du Piton de la Fournaise.Avec plus d’une éruption par an en moyenne, le Piton de la Fournaise est l’un des volcans les plus actifs au monde. Comme sur la plupart des volcans, les éruptions y sont généralement précédées par une abondante activité sismique. On observe ainsi de véritables essaims de micro-séismes : des milliers de petits tremblements de terre correspondant à autant de petites ruptures déclenchées au sein de l’édifice volcanique. Au Piton de la Fournaise, cette activité est tellement importante qu’il devient même difficile de détecter et de localiser précisément tous ces signaux en utilisant des procédures classiques.

Pour identifier un maximum de tremblements de terre, les chercheurs ont donc essayé de resserrer les mailles du filet en appliquant de nouvelles méthodes de détection automatique. Les résultats furent sans appels avec un grand nombre de séismes détectés automatiquement. En étudiant finement le délai temporel entre ces signaux, tous ces séismes nouvellement détectés ont également pu être localisés précisément.

Figure : Carte de l’édifice volcanique du Piton de la Fournaise. Les triangles orange indiquent les stations sismiques utilisées pour cette étude. Les fissures éruptives associés aux plus récentes éruptions sont indiquées par des lignes rouges. Les points bleus et verts sur la carte en bas correspondent respectivement aux séismes superficiels (au dessus du niveau de la mer) et profonds (sous le niveau de la mer). © O. Lengliné et al. GRL 2016