Mécanismes et taux de dénudation d’un bassin versant élémentaire (Strengbach, France)

Agenda EOST, Séminaires LHyGeS
Le 7 juin 2017
À 14h00
EOST, 1 rue Blessig, 2 ème étage

Julien Ackerer soutiendra sa thèse, le mercredi 7 juin 2017 à 14h au Laboratoire d'Hydrologie et de Géochimie de Strasbourg dans l'amphi 2 

Titre : "Mécanismes et taux de dénudation d’un bassin versant élémentaire (Strengbach, France): apport de l’étude couplée des méthodes de datation isotopique (déséquilibres U-Th-Ra, 10Be in situ) et des méthodes de modélisation hydrogéochimique (KIRMAT)".


Le jury sera composé de :
Y. Goddéris, Directeur de Recherche, CNRS, GET, Toulouse, Rapporteur
V. Vanacker, Assistant Professor, University of Louvain, Belgium, Rapporteur
C. France-Lanord, Directeur de Recherche, CNRS, CRPG, Nancy, Examinateur
J. Van Der Woerd, Chargé de Recherche, CNRS, IPGS, EOST, Strasbourg, Co-encadrant
P. Négrel, Directeur Adjoint de la Direction des Laboratoires, BRGM, Orléans, Co-directeur de thèse
F. Chabaux, Professeur, Université de Strasbourg, EOST, Strasbourg, Directeur de thèse


Résumé :
Lors de ce travail de thèse, la combinaison des méthodes de la géochimie analytique et isotopique avec les approches modélisatrices a permis d’apporter de nouvelles connaissances à la compréhension de la zone critique et du régolithe. Pour l’étude du régolithe, ce travail présente une méthodologie permettant de réaliser sur un même profil d’altération les analyses de la géochimie élémentaire, de la minéralogie, ainsi que des isotopes de la série de l’uranium (U-Th-Ra) et de l’isotope cosmogénique du 10Be in situ. Les résultats obtenus montrent l’importance de la bonne résolution spatiale de l’échantillonnage pour pouvoir pleinement exploiter les outils de la série U-Th-Ra et du 10Be in situ, notamment pour déterminer d’une manière indépendante les paramètres clés que sont les taux de production et de dénudation du régolithe à long terme. Les deux profils d’altération réalisés dans cette étude montrent de plus que (1) la structure
du régolithe est relativement simple sur les positions sommitales et permet une interprétation continue des données géochimiques et minéralogiques et (2) les processus de pente tendent à augmenter l’hétérogénéité spatiale du régolithe et des processus d’altération. D’une façon complémentaire, le suivi et la modélisation hydrogéochimique des eaux de surface permettent d’étudier les processus d’altération actuels, et de comprendre les mécanismes impliqués dans leurs variabilités récentes. Ce travail a notamment montré le lien pouvant exister entre les modifications enregistrées en surface dans les solutions de sol et l’évolution temporelle des certaines propriétés chimiques des eaux de source (pH, concentration en calcium). Les simulations réalisées ont également permis de comprendre la faible variabilité des flux d’altération globaux exportés par les sources, en relation avec la relative stabilité des concentrations de sodium et de sil
ice dissoute sur la période récente allant!
 de 1990 à 2010. Cette étude a finalement montré l’importance du couplage des méthodes apportant des informations sur les processus d’altération et d’érosion à différentes échelles de temps et d’espace, en particulier pour évaluer correctement la dynamique du régolithe et pour replacer le fonctionnement actuel d’un bassin versant vis-à-vis de son évolution à long terme. 

Cet agenda a fait l'objet d'une déclaration auprès de la CNIL. Il a été enregistré sous le numéro 2-12073 le 20 novembre 2012. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant au webmestre de ce site.