Publication dans "Geology"

13 avril 2012

Construire différemment pour limiter les dégâts lors des séismes et éruptions volcaniques

Les travaux de Mike Heap, enseignant-chercheur de l'équipe Géophysique expérimentale de l'Institut de physique du globe, et de ses collègues de la Ludwig Maximilian University à Munich et de l'University College de Londres apportent une contribution importante à la prévention des risques sismiques dans le domaine de la construction.

L’étude expérimentale menée par ces chercheurs montre qu’un matériau utilisé très largement dans les zones d’activité volcanique et sismique, le « tuff » (cendre volcanique cimentée) peut, selon sa composition, présenter un danger important lors des incendies qui accompagnent les grands séismes et éruptions volcaniques.

Les résultats ont été publiés dans le journal "Geology" et repris dans la sélection "Research Highlights" du journal "Nature".

Pour en savoir plus :

  • L'article : M.J. Heap, Y. Lavallée, A. Laumann, K.-U. Hess, P.G. Meredith and D.B. Dingwell : « How tough is tuff in the event of fire? », Geology, Volume 40 (2012), pp. 311-314 - DOI : 10.1130/G32940.1 - Version en ligne
  • « Hot tuff not so tough », Nature vol. 484, n° 7393 (12 April 2012), p. 144  -   DOI :10.1038/484144a - Version en ligne.
  • Communiqué de presse de l'Université de Strasbourg le 28 mars 2012
  • Actualité dans CNRS Hebdo le 30 mars 2012
  • Actualité dans le journal l'Actu de l'Université de Strasbourg