Les premiers pas à l’EOST pour nos nouveaux étudiants en Licence

05 septembre 2019

Les nouveaux étudiants des Licences « Sciences de la Terre », double Licence « Sciences de la Terre-Physique » et « Plurisciences, Sciences et Technologies », se sont retrouvés ce matin pour une présentation des modalités de leur formation.

Cette matinée a été ponctuée par la présentation du Pôle L1, la distribution des cartes d'étudiants, une présentation des services proposés par l’Espace Avenir, l’offre de langues à l’université ainsi qu’une présentation détaillée du réseau des bibliothèques.

C’est dans un amphithéâtre rempli que nos nouveaux étudiants ont échangé avec les responsables pédagogiques et démarré studieusement leur rentrée. 


Interview de Hossam Al Fares, venant d’Aix en Provence, étudiant en Licence « Sciences de la Terre »

1. Quelles ont été vos motivations pour venir faire vos études à l’EOST ?

« Au départ, j’étais plutôt indécis sur le cursus universitaire que je souhaitais faire. J’avais un intérêt pour plusieurs disciplines, dont le journalisme. Il s’est avéré que j’avais aussi une passion pour les sciences et un intérêt tout particulier pour la géologie, la nature et les roches. L’EOST offre une formation à la fois théorique mais aussi au contact de la nature. Le meilleur choix a donc été cette formation qui m’offre également l’opportunité d’être en région Strasbourgeoise. »

2. Comment avez-vous connu la Licence « Sciences de la Terre » de l’EOST ?

« Je me suis renseigné sur les différentes formations proposées à l’Université de Strasbourg, notamment celles scientifiques. J’ai postulé dans plusieurs domaines. Puis en affinant mes recherches, j’ai découvert la Licence de l’EOST. Les 20h de cours, suivis d’un travail personnel et les sorties terrain m’ont séduit. Le choix définitif s’est donc porté sur votre Licence. »

3. Quelles sont vos attentes pour cette formation ?

« D’après cette première présentation, ce matin, le niveau semble plutôt assez bon. Mes attentes sont plutôt liées à la qualité d’écoute des enseignants dont je ne doute absolument pas. J’espère pouvoir leur poser beaucoup de questions et ainsi aller un peu plus loin dans les raisonnements. »

4. Avez-vous une idée pour votre projet personnel à long terme ?

« J’ai quelques idées. Je pense à poursuivre dans le domaine de l’océanologie à Bordeaux. Mais j’aimerais aussi construire un projet Erasmus à l’étranger et me rendre au Québec.  » 

De belles perspectives pour notre étudiant à qui nous souhaitons une excellente réussite.