L’EOST se dote de nouveaux moyens de calcul haute performance

18 mai 2015

A l’âge du « big data », les géosciences sont actuellement confrontées à une augmentation significative de la quantité de données disponibles. Cette expansion des moyens d’observation est une vraie opportunité pour améliorer notre compréhension de la dynamique des systèmes géologiques et pour mieux imager les structures internes de la Terre. Ces gros volumes de données constituent également un défi majeur car ils nécessitent des moyens de calcul importants. L’utilisation de ressources de calcul haute performance est ainsi devenue une composante importante de la recherche en géophysique.

Serveurs de calcul au mésocentre de l'Université de StrasbourgEn collaboration avec l’équipe du mésocentre, nous avons récemment installé 4 serveurs de calculs et 40 processeurs graphiques au mésocentre de l’Université de Strasbourg. Ce matériel permet d’accélérer nos calculs en exploitant de nouvelles technologies numériques basées sur cartes GPU (Graphics Processing Units - processeurs graphiques). Ces nouveaux moyens de calcul seront utilisés pour étudier la source des grands séismes et obtenir de nouvelles images des structures internes de la Terre. En particulier, nous développons actuellement de nouvelles approches de modélisation permettant d’aborder ces problèmes de façon probabiliste.

Le projet, d’un budget total de 150 000 €, a été financé par une proposition "IDEX attractivité" portée par Zacharie Duputel. Ce projet est le fruit d’une collaboration entre l’EOST, l’Observatoire Astronomique de Strasbourg et le mésocentre de l'Université de Strasbourg.

Note : Le mésocentre de l’Université de Strasbourg est en charge des missions de soutien à la recherche dans les domaines du calcul scientifique et de la visualisation.