L’EOST et l’ITES impliqués dans de nouveaux équipements d’excellence nationaux

08 février 2021

Mis en place dans le cadre du Plan d’investissement d’avenir (PIA), Les programmes EquipEx (équipement d’excellence) visent à doter la communauté française d’équipements structurants pour la recherche et répondants aux plus hauts standards internationaux.  Depuis 10 ans les équipes de l’EOST se sont largement impliquées dans les EquipEx RESIF-CORE, CRITEX et MIGA à travers, entres autres, la réalisation du réseau sismologique large-bande métropolitain (cf. lettre 32), l’installation du RiverLab au Strengbach (cf. Lettre de l'Eost n°26) ou la mise en œuvre de gravimètres de dernière génération (cf. Lettre de l'Eost n°28).  


Suite à un nouvel appel d’offre lancé en 2020 et dénommé EquipEx+, 50 nouveaux équipements d’excellence ont été sélectionnés tous domaines confondus (lien des projets lauréats). L’EOST et l’ITES sont de nouveau au cœur de ce dispositif en participant désormais à la construction de 3 nouveaux grands équipements chacun rattachés à des Infrastructures de Recherche (IR) nationales du domaine des sciences de la Terre, de l’univers et de l’environnement.

  • GAIA-DATA vise à réaliser une e-infrastructure intégrée pour l’observation, la modélisation et la compréhension du système Terre en appui à l’IR Data Terra, qui regroupe les pôles de données d’observation de l’atmosphère, des océans, des surfaces continentales et de la terre solide.
  • IMAGINE² (Imaging and analytical national platform for the Environmental and Energy transition) vise à créer une plateforme technologique ouverte permettant de caractériser une large gamme de matériaux et d'échantillons complexes et hétérogènes pour des objectifs multi-thématiques (chimie, physique, biologie, mécanique) en lien avec la transition environnementale et énergétique.
  • MARMOR (marine advanced geophysical research equipment and mayotte multidisciplinary observatory for research and response) proposera à la communauté scientifique de nouveaux moyens géophysiques pour l’étude des aléas telluriques (déformations, sismicité, tsunami, volcanisme, mouvements gravitaire …)  et de l’intérieur de la Terre en étendant au domaine marin la démarche initiée dans le cadre de l’IR RESIF.

Lire l'intégralité de l'article dans le numéro 37 de la Lettre de l'Eost.