Le BCSF intervient aux Antilles

03 mai 2012

Le Bureau central sismologique français, l'un des dix observatoires de l'EOST, a présenté en Martinique et en Guadeloupe le projet SISMOTEM Antilles.

Ce projet vise à constituer un réseau de témoins permanent sur les effets sismiques observés (indicateurs macrosismiques, personnes, objets, mobilier et constructions), à proximité des stations accélérométriques des Antilles, afin d'améliorer la corrélation entre les données macrosismiques et les paramètres instrumentaux (pic d'accélération, pic de vitesse etc...).

L'objectif de cette corrélation est, par exemple, de mieux calibrer les modélisations des intensités en temps rapide lors de la survenance d'un séisme, mais aussi de mieux comprendre la relation existante entre les données instrumentales et les effets produits dans certaines gammes de fréquence sur les différents indicateurs macrosismiques.

Le projet, conduit en partenariat avec le BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières), est soutenu financièrement par le Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement.