La Plateforme Observation de la Terre de l'EOST mobilisée pour quantifier les champs de déformation du glacier d'Argentière

30 mai 2018

Depuis le 25 mai 2018, et pour une période de 6 semaines, une mesure fine et à haute fréquence de la déformation du glacier d'Argentière est réalisée en combinant laser scanner terrestre et interférométrique radar en champ proche.

Les équipements, qui ont été héliportés sur une vire à 2520 m d'altitude en rive gauche du glacier, permettent des acquisitions du champ de vitesse du glacier toutes les 5 minutes sur une emprise proche de 3 km2.

Ces mesures viennent compléter les observations sismologiques (déploiement de 100 nœuds sismologiques 3D) et hydrologiques (capteurs de pression en forage) réalisées par l'équipe de glaciologie de l'Institut des Géosciences de l'Environnement dans le cadre du projet ANR RESOLVE.

Voir la vidéo du Journal du CNRS sur cette opération

Les résultats de l'expérimentation doivent permettre d'aboutir à une imagerie 3D de la géométrie des crevasses, des chenaux sous-glaciaires et de  l'interface glacier / substrat rocheux, et de quantifier la réponse complexe (déformation interne, fracturation) du mouvement glaciaire aux forçages hydrologiques.

Ecouter le reportage dans "La Une de la Science" sur France Inter de Axel Villard