Art au musée de sismologie

26 avril 2017

Le musée de sismologie présentera lors de la Nuit des musées, le  20 mai, une œuvre de Thibault Honoré* "Teiten", qui témoigne de la fin de Maurice et Katia Krafft, le couple de volcanologues emportés le 3 juin 1991 par l'éruption du Mont Unzen sur l'Ile de Kyushu, au Japon.

Maurice Krafft fut étudiant à l'université de Strasbourg où il a obtenu une maîtrise de géologie. Son épouse Katia et lui ont voyagé pendant 25 ans pour étudier les éruptions volcaniques dans le monde entier. Le 3 juin 1991, une coulée soudaine du Mont Unzen sur l’île de Kyushu au Japon les emportait. Un film, tourné fortuitement sur une route en contrebas du volcan par un journaliste, témoigne du drame ainsi que de la violence de l’éruption. Miraculeusement préservée de la nuée ardente, cette archive suit la totalité de l’avalanche de gaz et de roches qui a emporté le couple.

L'image et le son du film ont été retravaillés et intégrés à une sculpture taillée en pin laqué de noir qui reprend le tracé côtier de la zone de l'accident. Le nom japonais de l'œuvre "Teiten" se traduit en français par "point d'observation". Il évoque en même temps une technique photographique et, en langage journalistique, la zone d'observation où se placent les journalistes pour étudier leur sujet. Ce "teiten" sur lequel le couple Krafft s'était installé pour suivre l'éruption du Mont Unzen fut l'une des premières zones touchées par la coulée pyroclastique**.

 

* Thibault Honoré est artiste plasticien, docteur en Arts et chercheur associé au laboratoire Approche Contemporaine de la Création et de la Réflexion Artistiques.
Il enseigne à la Faculté des Arts de l’Université de Strasbourg.

** Mélange à très haute température de gaz volcaniques, de vapeur d'eau et de particules solides qui s'écoule à grande vitesse au voisinage du sol.